PROJET AUTOBLOG ~ La Ferme MerMouY!


Zone A Défendre

Site original : Zone A Défendre

⇐ retour index

Mise à jour

Mise à jour de la base de données, veuillez patienter...

Appel à soutien procès Bayonne

Thursday 1 January 1970 à 01:00

Réseau Aman Komunak

A l'approche du G7 : solidarité avec Rita et toutes les personnes interpellées

Appel à se rendre au procès du 25 février à Bayonne

Le 2 février dernier, lors d'une manifestation appelée par les gilets jaunes à Bayonne, cinq interpellations ont eu lieu. Ces personnes ont été déférées et jugées immédiatement, sauf pour Rita qui a demandé un report d'audience et se retrouve incarcérée à Pau depuis.

On peut d'abord s'étonner de la facilité avec laquelle on a inculpé, condamné et emprisonné ces gens soupçonnés d'être des « casseurs », en se basant uniquement sur la version policière. Tous ont été arrêtés plusieurs heures après les faits qui leur ont été reprochés et dans le cas de Rita, placée en détention provisoire, c'est son attitude politique (non collaboration avec la police avec notamment refus de signalétique et de prise d'ADN) qu'elle est entrain de payer.

Des avocats de la défense ont souligné la démesure des peines infligées. A six mois de la tenue du sommet du G7 à Biarritz, l'administration judiciaire locale a-t-elle voulu faire un exemple ? Une partie du réquisitoire du procureur du TGI de Bayonne était clairement tourné dans ce sens.

L'annonce de l'envoi de 15.000 policiers pour le G7, la réquisition de tout le tribunal de Bayonne pendant la tenue de ce sommet et l'interdiction de manifester prononcée par le préfet des Pyrénées Atlantiques annoncent donc la couleur : c'est une véritable machine à broyer l'opposition que le gouvernement est entrain de préparer, avec le consentement d'élus locaux. Une brutalité organisée et disciplinaire censée nous faire peur, rendre potentiellement toute personne qui manifeste incriminable, avec l'appui du nouveau projet de loi dit anti-casseurs.

Face au laxisme et à la lenteur des procédures lorsqu'il s'agit de violences policières, le message est clair : il est judiciairement moins répréhensible de briser une mâchoire que de manifester sa colère. Le cas de Lola Villabriga, gravement blessée le 18 décembre dernier à Biarritz, est significatif. L'enquête est confiée à l'IGPN mais personne n'est dupe. Au pire, ce sera une légère sanction pour le policier auteur du tir tendu.

Nous devons alors affronter ensemble et collectivement, dès maintenant, cette répression massive. Que leur autoritarisme soit le réveil d'une solidarité envers toutes les personnes qui sont, qui seront victimes de la violence d'Etat.

Le réseau Aman Komunak lance un premier appel à assister au procès de Rita le 25 février prochain à Bayonne à 14h.

Manifestation contre la centrale à gaz de Landivisiau

Thursday 1 January 1970 à 01:00

L'association Landivisiau doit dire non à la centrale appelle à une manifestation le samedi 23 février :


Face à l'offensive de Direct Énergie (racheté par Total) qui a lancé des travaux préparatoires et clôturé le terrain prévu pour une hypothétique centrale à gaz, les nombreux opposants ont montré leur détermination à combattre ce grand projet inutile, coûteux et dangereux pour la santé et l'environnement.

Une manifestation est organisée le 23 février dans les rues de Landivisiau. Rendez-vous à 14H00 Place du Champ de foire à Landivisiau.

La centrale c'est : 1 million de tonnes de CO2/an, 50 millions d'€/an pendant 20 ans renouvelable, que l' État reverserait à TOTAL, soit 60% du chiffre d'affaire de la centrale ! Stoppons cette aberration écologique, dont la seule utilité est d'enrichir le groupe TOTAL avec l'argent des contribuables ! Il est primordial de se mobiliser largement pour faire stopper définitivement ce projet qui nous impacterait tous !

mobilisation à Landivisiau

Thursday 1 January 1970 à 01:00

C'est les vacances ! Venez prendre l'air en famille ! Mardi 12, Mercredi 13, Jeudi 14, et Vendredi 15 février à 8h30, nous continuons le combat.

Retrouvons-nous au rond-point du Drennec (route de St Pol) à Landivisiau pour empêcher l'avancement des travaux de la centrale à gaz. Ce projet est inutile, polluant et enrichirait Total grâce à des subventions publiques. Nous ne pouvons pas laisser faire ! Agissez avec nous !

Rassemblement convivial et pacifique. N'oubliez pas vos bottes ! Vêtements chauds recommandés. :) Thermos de boissons chaudes, lichouseries et bonne humeur sont les bienvenues ! Vous pouvez aussi venir avec cerfs-volants, jeux (molky, pétanque...), instruments de musique...

Présentation du G7 fan club et invitation au grand meeting du 16 février 2019 à Biarritz

Thursday 1 January 1970 à 01:00

Présentation du G7 fan club et invitation au grand meeting du 16 février 2019 à Biarritz (16h place Clemenceau)

Chers amis,

C'est avec un immense plaisir que nous vous annonçons la création d'un team qui brillera de tous ses feux durant l'année 2019 à Biarritz : le G7 fan club.

Le choix de la cité balnéaire pour tenir le prochain sommet des pays les plus puissants et avancés nous remplit d'espoir et de bonheur. Ce prestigieux rendez-vous sera une occasion rêvée pour le Pays Basque de rayonner sur le monde entier par sa notoriété et son attractivité. Nos élus locaux l'ont souligné, la présence des représentants des grandes nations permettra à notre territoire de faire connaître son savoir-faire et de conquérir de nouveaux marchés. Les biarrots en seront les premiers bénéficiaires. Un G7, ça ne se refuse pas.

Comme le souhaite notre président Emmanuel Macron, l'urgence climatique et environnementale, la protection des plus vulnérables et celle de l'océan seront les thèmes prioritaires. Sans aucun doute, nous devons une réponse à toutes les victimes des inégalités, car il n'est pas acceptable de ne pas avoir les mêmes chances selon le pays où l'on est né.

Le G7 fan club sera aux côtés des décideurs afin que les citoyens puissent, dans le cadre du débat démocratique, saisir les véritables enjeux de ce sommet et y être étroitement associés. Chacun aura son mot à dire. Certes, il existe un malaise, mais le pays doit avancer. Nous en appelons à la raison car Biarritz ne doit pas passer à côté de cet événement.

C'est dans la concertation et la transparence que les préparatifs et la tenue de ce grand rendez-vous seront menés. Le maire de Biarritz Michel Veunac et les services de l'Etat sauront, ensemble, gérer au mieux la sécurité et la liberté de circulation. Ne nous laissons pas intimider par les sentiments hostiles et les troubles que certains individus et groupuscules anti aimeraient fomenter.

Clamons-le haut et fort : longue vie au G7 et spécial big up à monsieur Michel Veunac pour sa générosité et son implication. Comptez sur nous !

Vous aussi, n'hésitez pas à rejoindre notre fan club et à faire connaître notre point de vue.

Premier rendez-vous du G7 fan club : samedi 16 février 2019, 16h place Clemenceau de Biarritz.

Un grand meeting aura lieu, avec notamment la participation d'acteurs de la société civile.

Venez nombreux et surtout porteurs de bonnes énergies !

WE à la Grange de Montabot autour de Récits de luttes dans l'Espagne des années 70

Thursday 1 January 1970 à 01:00

Le Pari de l'autonomie - Récits de luttes dans l'Espagne des années 70

voir le blog du livre

Samedi 23 février 2019 – 16h : Partage de l'arpentage

Dimanche 24 février 2019 – 15h : Présentation et discussion autour du livre avec l'éditeur et co-traducteur du livre autour d'un gouter.

9h : Confection de patisserie pour le gouter de l'après-midi.

Regroupant différents textes et témoignages, ce livre revient sur le contexte de luttes qui a secoué aussi bien l'appareil franquiste vieillissant que la jeune démocratie chargée d'assurer une transition politique sans remous. Grèves générales, comités d'usines, mutineries dans les prisons, mobilisations massives face à la répression, apparitions de groupes autonomes au sein des conflits et prises en main de la vie de quartiers : de l'exploitation salariée à la vie quotidienne, tout allait être remis en cause.

Dans une large mesure, ce mouvement refusait d'être dirigé. La méfiance envers toute forme de représentativité était la règle plus que l'exception. La solidarité, l'auto-organisation et l'action directe s'opposaient aux tentatives de récupération ou de prises de pouvoir menées par les partis et les syndicats.

A travers les récits et les analyses rétrospectives de plusieurs protagonistes de cette époque, ce livre participe au travail de mémoire et de transmission de l'histoire des luttes autonomes. Loin de toute nostalgie envers une période révolue, il offre des pistes de réflexion pour qui cherche aujourd'hui encore à se confronter au pouvoir sous toutes ses formes.


Grange de Montabot, la Bossardière à Montabot (50), route Percy-Montabot :

À gauche sur la route Percy-Montabot 1 km après le gros pylône ou, en venant de Tessy : 2ème à droite après le bourg de Montabot

Montabot (50) à 9 km de l'A84 à hauteur de Villedieu les poêles (sortie 38 - dir Percy)