PROJET AUTOBLOG ~ La Ferme MerMouY!


L'insoumise librairie occupée

Site original : L'insoumise librairie occupée

⇐ retour index

Mise à jour

Mise à jour de la base de données, veuillez patienter...

annulation de la discussion « alternative et/ou revolution »

Friday 21 November 2014 à 16:18

Suite à un appel à manifestation décidée par l’ag de lutte de mardi dernier, l’insoumise reporte la discussion pour assurer le rôle révolutionnaire qui est le sien, nous vous invitons à manifester au départ de la grand place / place de l’opéra à 17h.


Rassemblement suite à la mort d’un manifestant

Friday 31 October 2014 à 22:03

arton1869-1cc18

Lundi 27 octobre à 18h sur la Grand place (ce soir!)

Communiqué de la ZAD du Testet :
UN MORT.
Oui c’est confirmé.
Oui c’est grave.
Oui il y a eut des affrontements au Testet.
NON ON N’EN SAIT PAS PLUS.
Et contrairement à certains médias, on se refuse à faire passer des « informations » ne provenant que d’une seule source (la préfecture) et comportant énormément d’erreurs/manipulations…
Là, comme les ami-e-s sur place, c’est le choc, la tristesse, la désolation.
Le même choc qu’on a ressenti en découvrant l’étendue de la plaie béante dans la foret de Sivens.
La même désolation qu’on a ressentie quand on a vu les soldat bleus alors qu’il était annoncé qu’ils se feraient discrets.
… silence …
Il nous faut laisser les gens sur place se rassembler, parler ensemble, tenter de comprendre, affronter aussi leurs points de vue sur ce qui s’est passé et ce qui n’aurait pas du se passer.
Puis ils nous parleront.
Alors nous pourrons vous dire.
Mais pour l’instant le silence est la première des décences, pour pour ce jeune homme mort pour sauver une forêt.
Quel qu’ait été son choix de combat.
Nous pensons à toi.

Communiqué de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes :
Suite à la nouvelle de la mort d’un manifestant lors du rassemblement au Testet, nous avons reçu de premières nouvelles de camarades de la zad de Notre Dame des landes présent sur place. La mise en cause directe des forces de l’ordre dans la mort du manifestant semble se confirmer. Un communiqué donnant des précisions à ce sujet sera envoyé ce soir depuis la zad du Testet.
Dans l’attente de ce communiqué, les personnes rassemblées sur place lancent un appel à ce que partout en France s’organisent dès que possible des manifestations devant les lieux de pouvoir.
Localement, ils appellent à manifester ce soir dimanche à 18h devant l’hotel de police à Gaillac et demain lundi à 14h devant la Préfecture.
Nous ne pouvons laisser passer cette mort. Organisons nous ! Réagissons !

Communiqué du collectif Tant Qu’il y aura des Bouilles, au Testet :
Rémi est mort cette nuit entre 2h et 3h à proximité des gendarmes et des CRS positionnés sur le chantier du barrage de Sivens à Lisle sur Tarn.
Nous souhaitons que toute la lumière soit faite sur les circonstances de ce décès, au plus vite.
Nous sommes sous le choc et présentons toutes nos condoléances à sa famille et amis-ies.
Ce soir, dimanche à 18h nous appelons à un rassemblement à Gaillac, place de la libération.
Un second rassemblement est d’ores et déjà prévu ce lundi à 14h à Albi, devant la préfecture.


Manif contre les violences policières au départ de la grand’place à 14h30 suivie d’une assemblée de lutte à 16h30, à l’Insoumise

Friday 31 October 2014 à 13:46

 

Encore un assassinat de la police

Encore une fois, la police a tué une personne. Cette mort survient après des interventions policières répétées contre des opposants à des projets capitalistes. Cette violence d’Etat prend la forme d’ usage systématique de grenades assourdissantes ou de désencerclement, de flashball, de gaz lacrymogène, de taser, etc. Des moyens de répression qui provoquent des blessures graves, des mutilations, aveuglement à vie, et aujourd’hui la mort. Qu’on ne nous parlent plus d’armes non létales ! Cet arsenal sert à défendre des intérêts économiques contre lesquels des individus, collectifs, mouvements sociaux s’organisent.

Il n’y a pas de mauvais résistant

Un jeune homme est mort qu’il soit « pacifiste » ou « radical » importe peu. Qu’il endosse ou non le rôle de « casseur » ou de « militant violent » que les médias et la police ne cessent de construire importe peu. La multiplicité des modes d’actions fait la force des luttes contre les projets d’aménagement, de contrôle d’Etat et de ségrégation sociale. Des pratiques qu’on présente trop souvent comme des clivages et des divergences ne font en réalité que se compléter et permettent ensemble des victoires. La responsabilité de la violence revient encore une fois à l’Etat, pour qui tout manifestant est réprimable.

Dans les quartiers, dans la rue, au Testet, en prison, la police et la justice tuent

Si l’on parle aujourd’hui d’un-e mort-e en manif, il ne faut pas oublier que la police, la justice et l’État tuent de manière quasi quotidienne et plus discrète, une dizaine de personnes par an « en intervention policière »… ainsi qu’une soixantaine de personnes en prison.s Ce sont toujours les mêmes personnes qui sont visées : habitant-es des quartiers populaires, précaires, pauvres, personnes en lutte, bref toute personne ne rentrant pas dans les clous bon gré mal gré… Il faut replacer le meurtre de Rémi dans une histoire longue où la police apparaît très clairement pour ce qu’elle est : un appareil d’Etat chargé de maintenir l’ordre économique, politique et social (capitaliste, raciste et patriarcal) par l’usage de la violence. Elle est chargée de dominer, bannir et soumettre les couches sociales qui auraient le plus intérêt à se débarrasser de ce système parce qu’elles en bénéficient le moins. De Zyed et Bouna (2005 – Seine Saint-Denis) à Lahoucine Ait Omghar (2013 – Pas de Calais) et à Rémi Fraisse (2014)… nous ne vous oublierons pas !


Ramasser ses miettes (le punk pour les nuls)

Monday 27 October 2014 à 14:40

Mardi 21 octobre à 19h 

Présentation par l’auteur de la brochure et de la compilation CD retraçant l’histoire du punk. L’occasion de discuter du punk en 2014 et de ses pratiques d’action politiques : « Parce que le principal intérêt de la culture punk est selon moi de promouvoir le développement de l’autonomie individuelle et de la réalité populaire », annonce l’auteur.

ramasser ses miettes


Il y a 100 ans, les partis socialistes ouvraient la voie au déchaînement de la Première Guerre mondiale

Monday 27 October 2014 à 14:38

Samedi 18 octobre à 16h 

3227532453_1_14_xuf63cmWAvec la commémoration du centenaire de la Première Guerre mondiale, la bourgeoisie cherche aujourd’hui à nous faire oublier cette vérité historique : ce sont les partis « socialistes » qui ont voté les crédits de guerre et embrigadé des dizaines de millions de prolétaires dans cette infâme boucherie.

En trahissant les mots d’ordre du mouvement ouvrier – « Les prolétaires n’ont pas de patrie, prolétaires de tous les pays unissez-vous » –, les partis « socialistes » ont été les principaux responsables du massacre. Cette trahison, qui signa l’entrée du capitalisme dans sa période de décadence et l’intégration définitive des PS dans le camp de la bourgeoisie, ne s’est pas faite du jour au lendemain.

Le vote des crédits de guerre par les députés « socialistes » au Parlement a été le couronnement d’un long processus de dégénérescence opportuniste, notamment au sein du parti phare du mouvement ouvrier, le parti social-démocrate allemand.

Cette discussion est proposée par le Courant Communiste International.


Can't retrieve feed: file_get_contents(http://linsoumiselille.wordpress.com/feed/): failed to open stream: HTTP request failed! HTTP/1.1 410 Gone